AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Mythe du Vampire

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Le Mythe du Vampire   Ven 28 Avr - 23:23

L’ENIGME DU VAMPIRE


Prenez un vampire - non, c’est une image, vous pouvez le reposer ! - et inventorier vos certitudes à son propos :

Qu’il n’a pas les mêmes habitudes alimentaires que vous ;
Qu’il n’a pas le même rythme biologique que vous ;

Rien que ces deux traits méritent que l’on s’attarde sur son sort. Alors, qui est-il et existe-t-il vraiment ?

A la fois fascinant et terrifiant, le vampire fait parti de ces créatures maléfiques (loups-garous, zombies) qui peuplent notre folklore mais dont l’existence n’a jamais pu être prouvée. Une manière d’aborder et de nourrir le débat est de considérer l’histoire et la genèse du vampirisme ainsi que les éléments présents dans le folklore et la culture des diverses civilisations confrontées aux vampires.





LES ORIGINES DU VAMPIRISME


Depuis fort longtemps, le vampirisme jalonne l’histoire : une crainte quasi respectueuse des morts accompagnant une croyance dans le pouvoir magique du sang se retrouve dans nombres de cultures à travers le monde. L’image du mort retournant dans le monde des vivants pour s’abreuver de sang reste très forte au sein de l’Europe chrétienne.

C’est du Proche-Orient que les premières histoires de vampire apparurent. De bouche à oreille, elles firent leurs routes jusqu’en Méditerranée pour atteindre les pays slaves. Et c’est justement le peuple slave qui conserve actuellement la culture la plus riche sur les vampires.

Plus tard, les Gitans originaires d’Inde migrèrent vers l’ouest et apportèrent, avec eux, leur propre culture sur les vampires qui se mélangea au folklore local déjà bien enraciné sur sol slave. L’établissement des Gitans en Transylvanie suivit de peu la naissance de Vlad Dracula. Et, à l’époque, le vampire n’était rien d’autre que le fantôme d’un défunt qui fut sorcier ou mage durant sa vie ou celui d’un suicidé.





LES VAMPIRES AU SERVICE DE L’EGLISE


La présence du vampire dans le folklore était une réponse à certaines énigmes insolubles qui secouèrent la société. Beaucoup d’événements inexplicables furent mis sur le dos des vampires.

De plus, la croyance populaire concernant les vampires était également utilisée par l’autorité pour réprimer les comportements suicidaires. L’image du vampire devint alors un instrument de contrôle social et moral pour les dirigeants. Ainsi, il ne faisait aucun doute qu’un vampire potentiel, de son vivant, commettait des actes illicites - le suicide, par exemple. Et celui qui causait un tort important à la société ou aux autorités était tout autant susceptible de devenir un vampire peu après son décès. Sans oublier les excommuniés de l’Eglise qui constituaient, eux aussi, les candidats aux rôles de vampire. La peur et l’intimidation qui s’exprimaient à travers la croyance relative au vampirisme étaient relayées par le pouvoir en place pour exercer un contrôle sur les masses.





LE VERITABLE DRACULA


En 1431, la formidable poussée turque menace directement les provinces de Valachie de Transylvanie. Conduite par le sultan Mourad II, l’armée turque réussit à imposer sa domination en Bulgarie, en Grèce et jusqu’en Serbie.

C’est en novembre ou en décembre 1431 que naît Vlad Dracula dans une petite ville de Transylvanie à forte population saxonne, Schassburg, qui prendra par la suite le nom de Sighisoara. De son père Vlad le Diable, il hérite le surnom de Dracula (le «dragon» ou le «diable»).

Toujours en cette année 1431, le père de Dracula avait été admis dans l’ordre du Dragon renversé qui avait pour mission de combattre les Turcs et de défendre les intérêts du Catholicisme. Puis, vient le jour où Vlad le Diable fut contraint de traiter avec l’ennemi, de sorte que Dracula et son frère Radu le Bel furent emmenés comme otages en Asie Mineure, à Egrigoz.

Dracula en conçut une haine inexpiable contre les Turcs, dont il allait apprendre la langue et étudier la civilisation. En 1447, Vlad le Diable est assassiné. Libéré par les Turcs, Dracula s’empare en 1448 du trône de Valachie. Puis, accompagné d’une petite armée, il dirige des opérations d’une cruauté inouïe, non seulement contre les Turcs qui s’infiltrent en Valachie et en Transylvanie, mais aussi contre les villes allemandes de ces régions. Il voulait décimer les Saxons, tenants du catholicisme romain. C’est à cette époque qu’il se fit connaître sous le nom effrayant de Vlad Tepes, c’est-à-dire Vlad l’Empaleur. C’est par dizaines que ses victimes, Saxons, Turcs, paysans insoumis, seigneurs rebelles, périrent par le supplice du pal.

Ainsi, Dracula sévit d’abord en Transylvanie, qu’il dévaste et où il s’empare des villes de Sibiu, de Sercaia, de Fagaras et de Brasov. Puis, il se tourne vers la Valachie. Dès lors, Dracula peut lever une armée de 20'000 hommes et se tourner contre les Turcs. Il entreprend une formidable campagne contre Mehemet II, successeur de Mourad II : Il inflige aux Turcs de cuisantes défaites.

Pourtant, durant l’automne 1462, il est contraint de demander asile à Mathias Corvin qui le fait emprisonner à Visegrad, sur le Danube. Là, il épouse la propre fille de Mathias Corvin, dont il eut trois fils : Vlad Tepelus (le Petit Empaleur), Mihnea le Mauvais et Mircea. Pour cela, Dracula dut embrasser la religion catholique.

En 1474, Mathias Corvin libère Dracula et en 1475, il lui confie un commandement dans une campagne que les Hongrois mènent contre les Turcs en Bosnie et en Croatie.

En 1476, Dracula rentre en Transylvanie, où lui sont restitués ses duchés d’Amlas et de Fagaras.

En décembre 1476, il est tué par ses propres soldats alors que, déguisé en Turc, il tentait d’observer les mouvements de ses ennemis. La tête de Vlad Dracula fut prise par les Turcs et accrochée aux murs de Constantinople.

D’une cruauté inouïe de son vivant, Vlad Dracula continua à semer la terreur une fois décédé : les gens colportaient la rumeur que Vlad Dracula sortait de sa tombe pour terroriser la population.

Ainsi naquît la légende de Dracula.





BREF HISTORIQUE DES VAMPIRES


1431 - Vlad Tepes, le fils de Vlad Dracul, est né

1476 - Vlad est assassiné

1560 - Naissance d’Elizabeth Bathory

1610 - Bathory est arrêtée et accusée d’avoir tué plusieurs centaines d’individus et de s’être baignée dans leurs sangs. Elle fut condamnée à la réclusion à perpétuité.

1748 - Heinrich August Ossenfelder écrit le premier poème moderne consacré aux vampires. Il est intitulé «Der Vampir»

1772 - En Russie apparaît une hystérie concernant les vampires

1847 - Naissance de Bram Stoker

1897- Le Dracula de Bram Stoker est publié en Angleterre.

1920 - Dracula, le premier film basé sur le roman, est produit en Russie.

1931 - Version américaine du film Dracula avec Bela Lugosi.

1964 - Parmi les monstres de la Family Addams se trouve un vampire.

1976 - Le roman «Interview avec un Vampire» d’Anne Rice est publié. La même année, Stephen King est nominé pour son roman qui met en scène un vampire «Salem».

1980 - La Fondation Bram Stoker est fondée à Dublin, Ireland. Richard Chase, le soi-disant Dracula de Sacramento, Californie, se suicide en prison.

1992 - Le Dracula de Bram Stoker est produit par Francis Ford Coppola. Andrei Chikatilo de Rustov, Russie est condamné à mort après avoir tué et «vampirisé» quelques 55 personnes.

1994 - Le film adapté du roman «Interview avec un vampire» d’Anne Rice est produit aux Etats-Unis.





CONCLUSION


Au cours des paragraphes précédents, nous avons constaté la longue aventure du vampirisme à travers les âges et son universalité dans toutes les cultures et civilisations. Par contre, rien ne plaide en faveur de l’existence matérielle du vampire.

L’absence de preuve est-elle une preuve de l’absence ?


Revenir en haut Aller en bas
http://les-crocs-divins.forum2jeux.com
 
Le Mythe du Vampire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» Retour d'Aristide: La Fin du Mythe
» Rosen Vampire
» The Vampire Diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Hunters :: Discussions Générales :: La Taverne-
Sauter vers: